MATRIX : collaborer pour mieux surveiller les pathogènes alimentaires dans l’UE
Matrix
24/07/2023

MATRIX : collaborer pour mieux surveiller les pathogènes alimentaires dans l’UE

Des élevages aux consommateurs, de nombreux acteurs sont impliqués dans la surveillance des bactéries pathogènes pouvant se transmettre par l’alimentation. Le projet européen MATRIX qui vient de s’achever visait justement à améliorer la collaboration entre les différents organismes impliqués dans les systèmes de surveillance mis en place dans chaque pays européen.
De nouvelles connaissances sur des bactéries Brucella émergentes
Des bactéries du genre brucella
13/06/2023

De nouvelles connaissances sur des bactéries Brucella émergentes

De nombreuses découvertes ont été faites ces dernières années sur les bactéries du genre Brucella : de nouvelles espèces ont été découvertes, tandis que d’autres, déjà connues, ont été détectées chez des animaux que l’on ne savait pas porteurs de ces bactéries, ou encore apparaissent en Europe de l’Ouest, comme Brucella canis. Ces bactéries pourraient-elles se transmettre à l’être humain ? Quelles espèces animales sont concernées ? Comment distinguer ces bactéries les unes des autres ? Ces questions étaient au centre du projet européen IDEMBRU, coordonné par l’Anses dans le cadre de l’EJP One Health.
Listérioses : une méthode plus rapide et économique pour enquêter sur leur origine
Vue d'artiste d'une double hélice d'ADN
07/06/2023

Listérioses : une méthode plus rapide et économique pour enquêter sur leur origine

Un test PCR permettant d’identifier rapidement et pour un faible coût les souches de Listeria monocytogenes à l’origine d’infections d’origine alimentaire a été développé par l’Anses, en collaboration avec des laboratoires en charge de la sécurité sanitaire des aliments de plusieurs pays européens. Ce test a déjà été utilisé dans plusieurs pays pour investiguer l’origine de cas humains de listériose.
Moisissures dans les aliments : identifier les toxines mutagènes et cancérigènes
Vue au microscope d'une moisissure se développant sur l'alimentation
31/05/2023

Moisissures dans les aliments : identifier les toxines mutagènes et cancérigènes

L’utilisation combinée de différents logiciels informatiques pourrait accélérer l’acquisition de connaissances sur les toxines produites par les moisissures se développant dans les aliments, appelées mycotoxines. Cette approche innovante a été utilisée par des scientifiques de l’Anses pour identifier les mycotoxines qui pourraient être mutagènes et/ou cancérigènes.
Des résultats encourageants pour la vaccination des canards contre l’influenza aviaire
Influenza Aviaire
26/05/2023

Des résultats encourageants pour la vaccination des canards contre l’influenza aviaire

L’Anses co-publie avec l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse, les résultats de deux expérimentations réalisées pour tester des vaccins sur des canards afin de les protéger de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP). Les deux vaccins donnent des résultats similaires : ils permettent de limiter très fortement la transmission directe lorsque les animaux sont en contact rapproché et bloquent la transmission indirecte, par voie aérienne.
Un virus transmis aux bovins par des moucherons émerge en Europe
Une vache
11/05/2023

Un virus transmis aux bovins par des moucherons émerge en Europe

La maladie hémorragique épizootique est une maladie virale qui a été détectée pour la première fois en Europe fin 2022. Plusieurs troupeaux de bovins ont été touchés en Italie et en Espagne. L’Anses a contribué à identifier et à surveiller la propagation du virus, qui est transmis par des moucherons piqueurs.
Programme One Health EJP : l’heure du bilan
Un homme avec un troupeau de vaches dans un pré
04/05/2023

Programme One Health EJP : l’heure du bilan

Après plus de cinq ans, le programme conjoint européen « One Health EJP » va bientôt se terminer. Coo rdonné par l’Anses, il a contribué à mettre en pratique le concept « One Health – Une seule santé » pour améliorer les connaissances sur les maladies transmissibles de l’animal à l’être humain, la sécurité sanitaire des aliments, l’antibiorésistance et les maladies émergentes. Trois questions à Arnaud Callegari, coordinateur du One Health European Joint Programme (EJP) au sein de l’Anses.
Animaux, aliments et eaux : les coronavirus étudiés sous plusieurs angles
Visuel d'illustration de coronavirus
21/04/2023

Animaux, aliments et eaux : les coronavirus étudiés sous plusieurs angles

Pendant deux ans, le projet COVRIN a réuni 20 partenaires de 13 pays européens autour du SARS-CoV-2 et des coronavirus. Le but : mieux cerner les facteurs d’émergence et de dissémination du virus responsable du Covid-19 pour se préparer en cas d’émergence d’un nouveau coronavirus. L’Anses a été fortement impliquée sur les risques de passage de l’animal à l’être humain et la possibilité de transmission à partir de l’environnement.
Nématodes parasites de végétaux :  de nouvelles solutions pour gérer les déchets
Des méthaniseurs dans un champs
31/03/2023

Nématodes parasites de végétaux :  de nouvelles solutions pour gérer les déchets

Les nématodes sont des vers parasites dont certaines espèces causent des pertes importantes dans les cultures. Pour éviter leur diffusion, il est important de désinfecter les déchets organiques - végétaux, terre et boue - et l’eau qui ont été en contact avec ces parasites avant de les rejeter ou de les réutiliser. Des scientifiques du laboratoire de la santé des végétaux de l’Anses ont évalué l’efficacité de méthodes de désinfection qui permettraient de valoriser et réutiliser ces déchets dans le cadre de l’économie circulaire.
Une perspective de vaccin contre la peste porcine africaine
Un groupe de porcs dans un élevage
24/03/2023

Une perspective de vaccin contre la peste porcine africaine

Un vaccin pour lutter contre la peste porcine africaine pourrait voir le jour sur la base des travaux de recherche menés par le laboratoire de Ploufragan-Plouzané-Niort de l’Anses. Les premiers résultats obtenus, prometteurs, ouvrent la perspective d’un moyen de lutte efficace contre cette maladie responsable de fortes mortalités chez les porcs et les sangliers dans plusieurs pays d’Europe, d’Asie et des Caraïbes.

Pages